Sommaire

LA COLONIE PÉNITENTIAIRE


De : Frantz Kafka
Mise en scène par Pip Simmons
Avec Pip Simmons Theatre Group


Un explorateur de grande valeur, dont on ne connaîtra pas le nom, visite une île éloignée constituant la colonie pénitentiaire d'un pays puissant (on ne saura pas lequel). Il est invité à participer à une exécution publique. Celle-ci est effectuée par un appareil étrange développé par le défunt commandant de l'île. L'appareil, qui est manipulé par un officier de l'île, se compose d'un mécanisme complexe. Le but est d'inscrire dans la chair le motif de la punition et après un spectacle sanglant, l'accusé meurt finalement. L'officier est un défenseur de l'appareil, malgré le nombre croissant de détracteurs, dont le nouveau commandant. Il espère que le voyageur soit impressionné par la machine et y soit favorable, ce qui ne sera pas du tout le cas.
Après que la construction et la fonction de la machine eurent été expliquées au voyageur dans les moindres détails, et que tout est prêt pour l'exécution, l'officier demande au voyageur de ne pas intervenir défavorablement auprès du commandant pour maintenir l'existence de l'appareil. Le voyageur assure à l'officier qu'il ne se prononcera pas publiquement négativement sur cet appareil, mais qu'il communiquera son aversion contre cet appareil au commandant entre quatre yeux. le voyageur ne veut pas donner son avie sur une telle atrosite
Quand l'officier remarque qu'il ne pourra pas convaincre son visiteur, il libère le condamné et prend sa place après quelques réarrangement. L'appareil se met en route et semble se soulever et s'accelérer. Le décès intervient beaucoup plus vite que d'ordinaire, l'appareil se détruit de lui-même.
Après le décès de l'officier et la destruction de l'appareil, le voyageur se fait succéder du soldat et du condamné, il souhaite voir la tombe de l'ancien commandant avant son départ . Toutefois, il se décide à partir directement, et essaye d'empêcher par tous les moyens que le soldat et le condamné puissent également quitter l'île avec lui.

Représentations ATP : Théâtre Municipal
le 4 Février 1986, 00H00


Sommaire



Pour toute remarque ou suggestion, merci d'envoyer un mail à : ATPaixenprovence@aol.com

ATP - Aix en Provence © 2001 - 2019