Sommaire

L'Homme qui rit (1ère semaine)


De : victor hugo
Mise en scène par Paddy Hayter
Avec joe cunningham, vincent gracieux, agnès guerry, paddy hayter, muriel piquart, akemi yamauchi

spectacle à 20h30 (19h jeudi - 17h dimanche) - durée 2h

spectacle en partenariat avec la mairie du Tholonet
(pour en savoir plus et voir d'autres photos cliquez sur le titre du spectacle)

POUR VOIR LA BANDE ANNONCE DU SPECTACLE : http://footsbarn.com/hqr_trailer.php




Nous sommes au début du XVIIIème siècle, dans l'Angleterre de la Restauration. Un nouveau-né, fils d'un pair de la couronne en exil, est enlevé sur l’ordre du roi Jacques II qui voit une menace dans la perpétuation de cette famille républicaine de sang royal. L’enfant est remis aux "Comprachicos", étrange confrérie dédiée à la fabrication par chirurgie de phénomènes de foire. Son destin est scellé pour la première fois. Il est défiguré, la bouche élargie jusqu’aux oreilles, le visage figé dans une grimace éternelle. Le jeune Lord grandit au sein de sa tribu de ravisseurs. A huit ans, il ignore tout de sa naissance. Pour lui, il est Gwymplaine, L’Homme qui rit, un monstre au rictus béant, destiné à l’hilarité des foules.



Lorsque par édit royal les Comprachicos sont sommés de quitter l'Angleterre, Gwymplaine est abandonné sur un quai de Portland. Il croise alors le destin de Déa, enfant aveugle retrouvé dans la neige sur le cadavre de sa mère, puis d'Ursus, un bateleur misanthrope, itinérant et philosophe accompagné d'Homo, son loup domestique. Ces quatre êtres formeront une famille passionnelle vivant dans les foires de la démonstration de leur propre monstruosité.



Mais le soir de l’abandon de Gwymplaine, les Comprachicos – pris au piège d’une tempête homérique qu’ils pensent due au châtiment de leur méfait – consignent dans une bouteille la véritable identité de l’enfant défiguré. Cette bouteille jetée à la mer scellera une deuxième fois le destin de L’Homme Qui Rit.



L’Homme Qui Rit est une quintessence. Texte méconnu, prophétique et poétique, il est sans doute, de tous les romans de Victor Hugo, celui où s’exprime avec le moins d’entraves son goût pour le baroque, le foisonnement et le symbole – jusqu’au délire. Gwymplaine évolue, entre les tréteaux des foires et la foire des cours, dans la plus gothique et la plus fantaisiste des fables de l’auteur. Celle où sa pensée politique se fait la plus acerbe. Celle où éclate avec le plus de cynisme et de dérision son dégoût pour les castes et les hiérarchies. L’aspect brut du théâtre forain, du cirque et de la voile s'y oppose aux fastes et aux intrigues de la haute société. Tout y est double : l’aveugle est celle qui voit, le loup est un homme, les récompenses deviennent des châtiments et les lettres d'amour sont des condamnations à mort.



Scénographie Une tempête de neige, une carriole, un bateau qui chavire, un palais, une fête foraine, un donjon... Le voyage épique de « L’Homme qui rit » lance un magistral défi à l’interprétation scénique de cette oeuvre. Evoquer, esquisser, faire appel à l’imaginaire du public. Un espace traversé par la dynamique du voyage, des voiles qui s’ouvrent au fur et à mesure que le mystère du héros se dévoile. Une estrade, tantôt bateau, roulotte, chambre royale... Clair-obscurs, ombres, projections, masques, marionnettes et, au centre, l’acteur.



La riche palette des personnages outrés, habités d’amour, de folie, d’ambition, de machinations machiavéliques, offre une belle provocation de jeu aux comédiens. Ils apparaissent comme des cartes de Tarot: le Philosophe, le Loup, la Duchesse, la Jeune Fille aveugle et le Garçon mutilé. Les thèmes de l’exclusion et du déracinement nous renvoient à notre époque. Nous mettrons tout notre savoir faire au service de cette grande fable qui fait écho au plus profond de nous.




Vincent Gracieux

LA SUITE DU TEXTE EN DEUXIÈME SEMAINE

Représentations ATP : Sous chapiteau au Tholonet
le 5 Février 2009, 19H00
le 6 Février 2009, 20H30
le 7 Février 2009, 20H30
le 8 Février 2009, 17H00


Sommaire



Pour toute remarque ou suggestion, merci d'envoyer un mail à : ATPaixenprovence@aol.com

ATP - Aix en Provence © 2001 - 2019