Sommaire

SIX HOMMES GRIMPENT SUR LA COLLINE


De : Gilles GRANOUILLET
Mise en scène par Carole THIBAUT
Avec Gérard ABELA, Bruno ANDRIEUX, Olivier COMTE, Philippe FABRE et Jacques HADJAJE.


L’HISTOIRE Arold, Gromeux, Banchard, Bidom, Poucet, cinq amis sont réunis sur une colline pour disperser les cendres d’un sixième, Julo. Gilles Granouillet a écrit une comédie de l’égarement où chacun se noie en voulant faire bonne figure pour ces retrouvailles d’un jour… Une heure au bord du vide à chercher les mots pour dire adieu… et devant l’incapacité à les trouver, surgit alors le rire furieux de ceux qui se sont dispersés aux quatre vents et n’arrivent plus à se reconnaître… < > GILLES GRANOUILLET Né en 1963 à Saint-Etienne, il fonde en 1989 la compagnie Travelling Théâtre dont il réalise l’ensemble des mises en scène Jacques le fataliste de Diderot, Fool for love de Sam Shepard, Germinal d’après Zola qu’il adapte pour la scène, Le temps des muets de Gilles Segal, etc. Mais très vite il se tourne vers l’écriture théâtrale. Après Le poids des arbres en 1992, il monte Les Anges de Massilia en 1995 qui sera édité la même année. Puis viennent, avec le soutien de plusieurs bourses nationales pour l’écriture dramatique, Vodou et Chroniques des oubliés du Tour qu’il montera en 1998. Ces deux textes sont publiés chez Actes Sud/Papiers. France Culture a mis en onde sous forme de dramatique radiophonique cinq de ses pièces. En 2000, c’est la création de Vodou au Théâtre Les Ateliers de Lyon dans une mise en scène de Gilles Chavassieux et Nuit d’Automne à Paris écrite pour Guy Rétoré qui la monte au Théâtre de l’Est Parisien en mars 2000. Auteur associé depuis 1999, il suit de près un travail autour de l’écriture contemporaine avec la Comédie de St Etienne. A l’invitation de l’AFAA et du Ministère de la Culture, il passe l’hiver 2000 à Istanbul pour écrire sur la ville et le pays. Sa courte pièce Maman est mise en scène par Anne-Laure Liègeois dans le cadre du spectacle Embouteillage et Combat est mise en scène par Jean-Marc Bourg au CDN de Montpellier. En juillet de la même année, il crée pour la première fois en France, Le voyage du couronnement de Michel-Marc Bouchard, avec sa compagnie. En 2003, la Comédie de St Etienne crée L’incroyable Voyage, la pièce qu’il a écrite en Turquie, dans une mise en scène de Philippe Adrien et pour laquelle il a reçu le prix de la Fondation Lucien Barrière (Editions Acte Sud/Papiers). La Compagnie Travelling Théâtre, itinérante depuis douze ans, a aujourd’hui fini par épouser un point d’ancrage à St Etienne avec le Théâtre Le Verso, dont Gilles Granouillet est le directeur. NOTE DE L’AUTEUR Dans les dessins animés – Tex Avery surtout – on retrouve une scène qui me fît longtemps rire aux éclats : le héros en fuite se précipite au bord de la falaise, poursuit sa course dans le vide puis tourne un regard interloqué vers l’écran avant de plonger dans l’abîme… « Six hommes grimpent sur la colline » saisit ce cours instant de pédalage pathétique. Ce petit moment ou tout va encore bien, mais où on comprend que tout va aller très mal. Cinq amis réunis après tant d’années pour disperser les cendres d’un sixième, c’est une comédie de caractères, une sorte de « Belle Equipe ». C’est un drame aussi, celui de ne pas trouver les mots pour dire adieu à celui qu’on a aimé, le miroir de son propre gâchis, de sa propre solitude. En relisant « Six hommes… », je me replonge dans l’excitation qui m’a habité pendant ces mois d’écriture. Elle me fait penser aux fou-rires d’enterrement. A ces moments où l’enjeu est tellement énorme et les moyens tellement futiles. Poucet, Gromeux, Banchard, Bidom, Arold sont là, au sommet de cette colline où jeunes, ils furent heureux. Mais aujourd’hui, vingt ans après, ici est devenu nulle part, petits grains de sable perdus dans le panorama. Manger, boire, s’agiter avec les mots d’hier, deviennent leurs seules armes pour ressusciter ce qui n’est plus. Alors, pour repousser le vide qui s’est ouvert depuis longtemps sous leurs pieds, ils nous amusent en pédalant une dernière fois dans le vide. J’admire la comédie quand elle approche le tragique par la pudeur (en dilettante croirait-on…). Peut être « Six hommes… » réussira-t-il à trouver sa place dans cette famille de la légèreté feinte. Ce serait pour moi une grande fierté… CAROLE THIBAUT Née en 1969, Carole Thibaut, après avoir suivi les ateliers du CDN de Bourgogne, du Conservatoire de Dijon et travaillé avec différentes compagnies professionnelles de la région, entre à l’E.N.S.AT.T. en 1992. En 1994, elle crée la Compagnie Sambre et réalise sa première mise en scène : Caligula de Camus (Théâtre 347 – Espace Acteur – Théâtre du Ranelagh). En 1996, la Compagnie Sambre débute une résidence de 5 ans au Théâtre Jean Marais à Saint Gratien (Val d’Oise). Carole Thibaut devient directrice du Théâtre Jean Marais en 1997. De 1996 à 2001, elle réalise sept mises en scène, toutes créées au Théâtre de Saint Gratien : Mademoiselle Julie de Strindberg, Liaison Dangereuse d’après Laclos, Le misanthrope de Molière, Elvire-Jouvet d’après les cours de Louis Jouvet, Lettres du Front d’après Céline, Genevoix et Apollinaire, Van Gogh d’après les lettres de Van Gogh à Théo, Intérieurs (commande à trois auteurs). En janvier 2002, la Compagnie Sambre débute une résidence de trois ans à l’Espace Germinal à Fosses (95). Carole Thibaut oriente alors son travail artistique autour de l’écriture contemporaine et la découverte de textes inédits en France. Elle met en espace quatre textes encore jamais créés en France de Daniel Keene, Armando Llamas, Hanokh Levin. Six hommes grimpent sur la colline est le quatrième texte de ce cycle de lecture, avant d’être créé en juillet 2003. En avril 2003, elle met en scène un spectacle hors les murs réunissant différents textes d’auteurs contemporains autour du thème de la violence ordinaire (Ici, aujourd’hui). Elle poursuit en parallèle une carrière de comédienne au théâtre, au cinéma et à la télévision. Elle est également auteur de quatre pièces et de plusieurs adaptations pour la scène. Carole Thibaut est actuellement « artiste associée » à l’Espace Germinal où elle est notamment conseillère à la programmation.

Représentations ATP : Théâtre du Jeu de Paume
le 30 Mars 2004, 00H00


Sommaire



Pour toute remarque ou suggestion, merci d'envoyer un mail à : ATPaixenprovence@aol.com

ATP - Aix en Provence © 2001 - 2019