Sommaire

LE RAPPORT LUGANO


De : Susan GEORGE, co-fondatrice du mouvement Attac
Mise en scène par Christophe Moyer
Avec Jean-Maximilien Sobocinski

Une création de la Compagnie Sens Ascensionnels

Ce spectacle, programmé par le Théâtre Antoine Vitez est soutenu par le Cercle Condorcet d'Aix en Provence, ATTAC du pays d'Aix et les ATP.

LA REPRÉSENTATION SERA SUIVIE D'UNE RENCONTRE-DÉBAT AVEC SUSAN GEORGE

HORS ABONNEMENT


Quand j’ai écrit Le Rapport Lugano il ne me venait pas à l’esprit que quelqu’un puisse avoir envie d’en tirer une pièce de théâtre. Le livre lui-même n’appartient pas un genre littéraire reconnu : fable ? Conte moral ? Satire ? Prophétie? Certains ont eu la bonté d’évoquer à son propos Swift, Orwell ou même Voltaire, mais en dehors de l’excès d’honneur, de telles comparaisons sont plus flatteuses qu'exactes. Lugano est un vrai-faux rapport, une fiction factuelle, voire un long exercice de logique. Il n'est pas la description d'une conspiration (je ne crois d'ailleurs pas aux conspirations, mais je crois aux intérêts). Dans Lugano n’apparaît aucun personnage, tout juste des signatures qui sont de toute façon des pseudonymes. Dans le livre, aucune parole n’est prononcée. Pas de décor non plus !
Et pourtant, rien dans ce canevas résolument anti-théâtral ne devait décourager Christophe Moyer qui a saisi l'idée centrale et a su tirer de la progression logique inexorable une tension dramatique qui ne se dément a aucun moment. Son stratagème? Mes experts avaient un Monsieur à Tout-Faire, leur officier de liaison, Monsieur Gentiane, admirablement incarné par Jean-Maximilien Sobocinski, va rendre compte des travaux à ceux qui ont accepté de les payer si cher et qui vont l'interroger. En regardant la pièce moi-même, j'ai à certains moments complètement oublié que c'était en quelque sorte moi qui parlais, tant les paroles m'ont paru neuves et les arguments convaincants. Bien entendu, je ne dévoilerai plus rien; je confierai juste mon émotion de voir ce texte adapté à la scène et ma certitude que le spectateur n'oubliera pas de sitôt Lugano.

Susan George

LE SPECTACLE

Une porte dérobée, vous entrez. Monsieur Gentiane vous tourne le dos. Commence alors la description du monde qu’on nous promet. Un monde de perdants et de gagnants où l’on substitue le capital au travail. Le seul possible ? Des voix anonymes, un rapport top-secret et la conscience d’un homme pour nous interroger sur la mondialisation ultra libérale, son horreur écologique et sociale. Fiction ou réalité ?

Le rapport Lugano est une fiction, un vrai-faux rapport sur l’avenir du capitalisme. Une démonstration implacable, à la logique extrême où la loi du marché engendrera un monde où pour le bonheur des uns il faudra sacrifier les autres.

Susan George est politologue, vice-présidente de l’association ATTAC, elle est l’auteur de plusieurs livres dont « Comment meurt l’autre moitié du monde », « l’effet boomerang » et « Un autre monde est possible si »

Susan George est politologue, Vice-Présidente de l’association ATTAC. Elle a été l’un des rouages centraux de la coordination rassemblant l’ensemble des mouvements français contre l’AMI et l’OMC. Auteur de plusieurs livre dont: « Comment meurt l’autre moitié du monde », « L’effet boomerang » et dernièrement « Un autre monde est possible si… », elle est née et a étudié aux Etats-Unis; mais vit depuis plusieurs années en France.

Dans votre vie de citoyen, tout est fait pour que jamais, vous n’assistiez à un tel moment. La compagnie Sens Ascensionnels vous fait entrer par une porte dérobée dans une pièce sombre, un homme vous y tourne le dos, les yeux bandés par sa cravate. C’est M. Gentiane, agent de liaison énigmatique, qui, dans quelques secondes, livrera les conclusions d’un rapport classé secret-défense à ses commanditaires. Ils ont gardé l’anonymat et ne sont présents que par leur voix. C’est un rapport accablant, documenté, inattaquable et passionnant. Les experts sont unanimes : l’avenir du capitalisme est en danger au vingt-et-unième siècle. Des mesures efficaces sont nécessaires! M. Gentiane nous décrit alors de manière implacable le monde qu’on nous promet (le seul possible…?). Un monde où l’on substitue la loi du marché au contrat social, le capital au travail, un monde où les « perdants » devront se sacrifier au bénéfice des « gagnants » afin qu’ils puissent raisonnablement poursuivre leur quête du « bonheur »…

Des voix, un rapport et la conscience d’un homme qui n’en a peut-être jamais eu, pour nous permettre de nous interroger sur le monde et sa « mondialisation », sur les mécanismes fondamentalement pervers du capitalisme ultra-libéral: son horreur écologique, économique et sociale…Avant d’être une performance d’acteur, Le Rapport Lugano était le roman de politique-fiction de Susan George ; malheureusement aujourd’hui la fiction tutoie la réalité…

Christophe Moyer

LA COMPAGNIE

La Compagnie Sens Ascensionnels, depuis la création de son premier spectacle en Mars 2001, raconte et questionne notre monde contemporain. Tel un artisan moderne, en variant les formes, elle fait se rencontrer les notions de spectacle et d’engagement, Sa première création, Pignon sur rue éclaire de manière décalée et humoristique les conséquences du licenciement sur l’individu. Ensuite elle crée Le Rapport Lugano d’après Susan George, démonstration implacable et interrogation cynique sur le monde et sa mondialisation ! Dans le même temps elle réalise un spectacle de rue dans le bassin minier à partir d’interviews d’habitants d’un quartier.
La compagnie développe également au sein de son projet artistique des ateliers et stages en relation directe avec son travail (adolescents, adultes, publics en difficulté), car le théâtre est un acte civique, de confiance mutuelle, aboutissant à la discussion et au débat.

PRESSE:

JEAN-MARC STRICKER, chronique Théâtre, France INTER Dimanche 18/07/04 à 8H36

Le Festival D’Avignon – IN et OFF- continue. Dans le IN, tout d’abord, (l’Institutionnel), qu’avez-vous vu de bien ? (…)
Dans le OFF Avignon, au théâtre Présence Pasteur, à 18H15, vous avez vu « Le Rapport Lugano », d’après le livre de Susan George, politologue, Vice-Présidente de l’Association ATTAC.
Comment assurer la pérennité du capitalisme au XXI ème siècle ?
Une enquête ultra-confidentielle et planétaire a été confiée à un groupe d’experts protégés par des pseudonymes. Aux commanditaires (des voix off anonymes) le porte-parole du groupe vient livrer les conclusions de l’enquête, un rapport classé secret-défense. Jean-Maximilien Sobocinski joue parfaitement le rôle de ce jeune technocrate, brillant et sympathique. Son naturel fait froid dans le dos.
D’ordre notamment écologique ou démographique, jamais autant de menaces n’ont pesé sur le capitalisme libéral. Que faire? Tout simplement éliminer les perdants au profit des gagnants.
Fragmentation, communautarisme, guerres intestines, famines, malnutrition, OGM, épidémies… L’arsenal du libéralisme ne manque pas d’armes pour éliminer la misère, c’est à dire éliminer les pauvres, les non- consommateurs, les assistés, les empêcheurs de s’enrichir en rond. Prophétie ? Fiction ? Pas du tout.
Le Rapport Lugano est un concentré révélateur, un raccourci lumineux de ce que les médias – inféodés à George Bush ou au MEDEF- serinent à longueur de semaines. En résumé, liquidation de tout contrat social et plein pouvoir aux lois du marché.
On sort de là avec une saine envie de barricade et de résistance. C’est bon pour la santé mentale.
C’est pourquoi ce Rapport Lugano- adapté et mis en scène par Christophe Moyer – est certainement le spectacle le plus utile d’Avignon 2004, IN et OFF confondus.

Ce spectacle, programmé par le Théâtre Antoine Vitez est soutenu par le Cercle Condorcet d'Aix en Provence, ATTAC et les ATP.



Représentations ATP : Théâtre Antoine Vitez
le 26 Octobre 2005, 19H30


Sommaire



Pour toute remarque ou suggestion, merci d'envoyer un mail à : ATPaixenprovence@aol.com

ATP - Aix en Provence © 2001 - 2019