Sommaire

MONSIEUR KAÏROS


De : Fabio Alessandrini
Mise en scène par Fabio Alessandrini
Avec Fabio Alessandrini-Yann Collette
(pour en savoir plus cliquez sur le titre du spectacle)



Un personnage, Monsieur, peut toujours demander à un homme : « Qui êtes-vous? » parce que un personnage a une vraie vie à lui, marquée par des caractéristiques qui sont les siennes, voilà pourquoi il est toujours « quelqu’un ». Alors qu’un homme – je ne dis pas vous, là, maintenant – mais un homme comme ça, en général, peut très bien ne pas être, être « personne ».
Luigi Pirandello

Un écrivain travaille à son nouveau roman, un voyage dans l’univers des médecins humanitaires, un hommage à leur engagement, à leur courage face aux risques et aux difficultés que cachent les zones de guerre, où de centaines de civils, des femmes et des enfants surtout, perdent leur vie chaque jour.
Le protagoniste de ce roman est un chirurgien pas comme les autres, un héros sans peur, armé d’un bistouri, qui se lance là où ses collègues n’osent pas aller. Sauver des vies, c’est la mission qui l’anime et qui le pousse à vaincre toute fatigue, à dépasser toute limite.
Seul dans son bureau, dans l’intimité complice du crépuscule, complètement absorbé par les spirales de son imaginaire et de son écriture, l’écrivain ne se rend pas compte qu’un homme, debout et en silence, se trouve dans la pièce.
La surprise et la peur de cette présence inattendue cèdent la place à une curiosité croissante vers le regard et la parole de ce monsieur, dont l’identité se dessine petit à petit.
Bien que incrédule, l’écrivain doit se rendre à une évidence paradoxale : ce soir là, il se trouve non pas face à une personne, mais face à un personnage. Plus précisément, face au protagoniste de son nouveau roman, qui lui annonce de vouloir renoncer à sa mission héroïque, il n’y arrive plus. L’horreur, les épreuves terribles auxquelles il est soumit, le dépassent, l’écrasent. L’écrivain se retrouve plongé dans un voyage inattendu, il est maintenant personnage à son tour, dans une histoire qui n’est plus la sienne, qui lui échappe et qui se réécrit devant ses yeux. De cette situation fantastique, irréelle, naît un dialogue rythmé, percutant, étonnant dans ses retournements et ses surprises, où le comique et la tragédie se croisent sans cesse. Tel un bistouri, la parole sculpte, peaufine, cisèle les deux personnages, en nous laissant savourer, entrevoir leurs identités, leurs différences et leurs inévitables ressemblances.

Représentations ATP : Théâtre des Ateliers
le 4 Avril 2018, 20H30


Sommaire



Pour toute remarque ou suggestion, merci d'envoyer un mail à : ATPaixenprovence@aol.com

ATP - Aix en Provence © 2001 - 2017